ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

« Quelques réflexions sur les “lettres canoniques” de Basile »

Normalien, agrégé de lettres classiques, Arnaud Perrot est doctorant à l’Université Paris-Sorbonne. Il prépare une thèse sur "La culture de soi et l’idéal cénobitique : traditions grecques et acculturation chrétienne dans les Ascetica de Basile de Césarée", sous la direction du Pr. Olivier Munnich.

L’Église grecque appelle "Canons de saint Basile" un ensemble de tarifs pénitentiels, que l’on trouve dans trois lettres adressées par Basile de Césarée à son collègue d’Iconium, Amphiloque. Les "lettres canoniques" ont puissamment contribué à la construction de l’image de Basile comme législateur, donnant des règles (kanones) à l’Eglise. Pourtant, une étude des trois lettres montre qu’elles ne constituent pas un ensemble homogène. Les deux premières illustrent en réalité une littérature par Quaestiones et responsiones de destination privée. Elles relèvent d’une discussion et d’un commentaire sur les canons en usage, mais ne sont pas en elles-mêmes des canons disciplinaires. L’interlocuteur, sur lequel Basile exerce une autorité personnelle, et non juridictionnelle, dispose d’un droit de suite dont il ne se prive pas. C’est la tradition qui a donné aux différentes réponses de Basile un caractère contraignant en les coiffant de chapeaux juridiques. La troisième contient bien des textes de nature règlementaire, sous la forme d’une liste de "canons", mais la tradition syriaque nous invite à leur donner une origine antérieure et extérieure à Basile, qui fait ici œuvre d’éditeur et de diffuseur d’une matière canonique promue avant lui par des évêques réunis en assemblée.
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS