ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

« Le texte grec du Viatique du voyageur d’Ibn al-Jazzar : un corpus aisément délimitable ? Tentative d’analyse formelle à partir de quelques témoins manuscrits »

Le texte grec du Viatique du voyageur est transmis par quarante témoins manuscrits. Comme il s’agit d’une traduction en grec d’un traité originellement écrit en arabe, se pose la nécessaire question de la cohérence de ce corpus : ce traité est divisé en plusieurs livres qui forment une structure a capite ad calcem, chacun de ces livres étant structuré en chapitres qui traitent d’une maladie en particulier. La forme adoptée par la version grecque est-elle exactement reprise de la version arabe ? Est-elle la même entre les différents témoins manuscrits ? Trouve-t-on cette division dans d’autres encyclopédies de médecine grecque comme celle de Paul d’Égine, Rufus d’Éphèse, Alexandre de Tralles ou Jean Zacharias Actouarios ? Il va s’agir dans cette intervention de présenter ce corpus inédit, préciser ses enjeux et s’interroger sur sa cohérence, par l’analyse de sa structure telle qu’elle est transmise dans quelques témoins manuscrits. Cette analyse passera par l’examen et la comparaison des pinakes présents la plupart du temps dans les témoins. Observe-t-on une cohérence de ce corpus, ce qui permettrait d’en établir la fixité ? Ou bien la variation observée pourrait faire penser à un gonflement du texte sous l’influence de copistes-médecins ? Étant aux prémices de notre travail de thèse, nous n’aurons pas l’ambition de répondre à ces questions de façon définitive ; notre but sera plutôt d’éclairer les enjeux d’un aspect important au seuil de notre travail.

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS