ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

Les études classiques à l’ère numérique

mercredi 30 avril, 14h30, salle F

 

Pour aborder la question de la transmission et des transferts entre monde antique et monde moderne dans un paysage profondément modifié par le développement du numérique, le Département des sciences de l’Antiquité de l’École normale supérieure s’associe au programme « Traduire, transposer, transmettre » de l’équipe de recherche THEMAM (UMR 7041 ArScAn). La question des études classiques à l’ère numérique s’inscrit en effet dans les thématiques du Labex Transfers et dans les intérêts des enseignants-chercheurs du département.

Il n’est pas question ici de parler seulement de développements techniques, mais d’une évolution notable du champ des humanités classiques, d’une reformulation de son extension et de ses compétences. Si l’on définit les productions scripturaires antiques par le stylet et la tablette, que disent le clavier et l’usage de l’informatique de nos propres productions académiques ? Doit-on appliquer à l’antiquisant la formule de Sherry Turkle, pour qui la technologie modifie non seulement ce que l’on fait, mais les modes de pensée (The Second Self, 1984) ?

L’histoire et la culture antique sont aussi le produit sans cesse renouvelé des approches modernes. Dès lors, peut-on dire que notre connaissance de l’Antiquité est modifiée par l’informatique contemporaine ? Peut-on faire sans papier l’édition d’un texte antique ? Notre rapport nouveau à l’écrit – un écrit désormais labile, balisé et diffracté – change-t-il notre compréhension des objets antiques, obscurcit-il ou éclaire-t-il notre recherche ?

Plus largement, les réseaux sociaux et leur gestion, la diffusion observable sur le vif de rumeurs, la nouvelle identité politique qui se construit dans les discussions de forum mettent en valeur des systèmes de discussion et d’échange qui fournissent de nouveaux points de comparaison. Si Internet peut servir de modèle de compréhension à la tradition orale pour J. M. Foley (Oral Tradition and the Internet : Pathways of the Mind, 2012), d’autres pans du monde antique peuvent-ils gagner à être réinterprétés par analogie avec certains usages du numérique ?

La journée d’études se déroulera en deux temps : après des exposés magistraux montrant l’évolution des technologies et remettant en perspective leur utilisation dans le domaine des humanités classiques, une table-ronde sera l’occasion de présenter des projets en cours et d’engager un débat entre les participants.

télécharger l’affiche

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS