ACCUEIL DÉPARTEMENT ENSEIGNEMENTS RECHERCHE ENSEIGNANTS ÉLÈVES RESSOURCES

séance 7 : L’anachronisme contrôlé

 

Séance 7 :
L’anachronisme contrôlé
Une méthode pour penser l’archéologie du cinéma ?
 
Vendredi 04 mai 2012
ENS, 45 rue d’Ulm
75005 Paris, salle Celan

 

Coordination : Frédérique Fleck, Jean-Louis Jeannelle.
 
Intervenants : Jean-Louis Jeannelle, Jacqueline Nacache, Sophie Rabau.

 

Peut-on analyser les productions artistiques antérieures à l’invention du cinéma en termes cinématographiques ? C’est la question que soulève la théorie du cinématisme inspirée des écrits d’Eisenstein. On ne s’arrêtera pas ici sur ce que le cinéma doit à la littérature ou, à l’inverse, sur ce que la littérature contemporaine doit au cinéma : on préférera s’interroger sur ce que la littérature antérieure a appris sur elle-même grâce au cinéma et débusquer les désirs ou les rêves de cinéma qui l’ont hantée depuis l’Antiquité jusqu’au début du XXe siècle.

 

Bibliographie

- Eisenstein, Sergueï Mikhaïlovitch, « Dickens, Griffith et Nous », in Le Film : sa forme, son sens. Paris : Christian Bourgois, 1976, p. 359-408 ; lire en particulier les pages 359-390.

- Guénoun, Denis, Le Théâtre est-il nécessaire ? Belval : Circé, 1998 ; lire les pages 103-140.

- Jullier, Laurent et Soulez, Guillaume, Sendhal, le désir de cinéma. Biarritz : Séguier Archimbaud, 2006 ; voir notamment les pages 7-13, 42-48 et 52-56.

- Vacher, Pascal, « Eisenstein comparatiste : du montage-manifeste au cinématisme », Revue de Liitérature comparée 298, 2001, p. 310-316. Cet article peut être consulté en ligne sur Cairn.info (http://www.cairn.info/revue-de-litt...).

 

NB : La bibliographie est restreinte à dessein pour que les participants puissent prendre connaissance de l’ensemble de ces textes, qui serviront de base commune à la discussion. 

 

 

 

illustration : photographie du tournage de Julius Caesar de Joseph L. Mankiewicz (1950)

 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS